HyWay : de l'hydrogène pour doubler l'autonomie des véhicules électriques

Le projet HyWay rassemble la plus grande flotte captive de véhicules hydrogène d’Europe autour de stations de recharge situées à Lyon et Grenoble. Il vise à promouvoir la technologie des prolongateurs d'autonomie à hydrogène pour les déplacements en validant la pertinence technique, économique et environnementale pour les flottes captives.

HyWay regroupe les principaux acteurs de la filière hydrogène implantés en Auvergne-Rhône-Alpes, l’une des régions les plus dynamiques en Europe à ce sujet. Ainsi Air Liquide, le CEA, la Compagnie Nationale du Rhône, GEG, GNVERT, McPhy Energy, Cofely Services et SymbioFCell se sont réunis autour du pôle de compétitivité Tenerrdis pour tester cette solution de mobilité.

Une technologie « zéro émission »

L’hydrogène dispose d’une forte densité énergétique, trois fois supérieure à celle du gazole, permettant aux véhicules de parcourir de longues distances. C’est une source d’énergie sans rejet de polluants atmosphériques à l’usage, seule de la vapeur d’eau est émise par le véhicule.

Une expérimentation régionale unique

Soutenu financièrement par la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’Ademe (via l’appel à projets « Hydrogène et pile à combustible ») et le fond européen FEDER, le projet HyWay s’articule autour de deux points :

  • La conception et la production par SymbioFCell de prolongateurs d’autonomie fonctionnant à l’hydrogène, pour les installer ensuite sur des Renault Kangoo Z.E. ;
  • L’installation des stations de recharge sur des sites privés mais accessibles au public.

L’expérimentation a commencé avec 21 Renault Kangoo ZE dotés d’une batterie électrique et d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène offrant une autonomie de 300 kilomètres (130 kilomètres grâce à la batterie électrique et 170km grâce au prolongateur hydrogène). A terme, la flotte devrait comprendre une cinquantaine de véhicules.

A Lyon, la seule station de recharge est multi-énergies et permet de recharger les véhicules à hydrogène, les modèles 100 % électrique et ceux circulant au GNV.

Pour les véhicules hydrogène, il faut moins de cinq minutes pour remplir la bonbonne de 1,7 kg embarquée par le véhicule (1 kg = 100 km d’autonomie).

Concernant l’approvisionnement des stations de recharge, l’hydrogène est acheminé actuellement par camion. Dans la deuxième phase du projet (HyWay II), les stations de recharge pourront être alimentées localement par des unités de production d’hydrogène, fabriqué par électrolyse à partir d’électricité d’origine renouvelable.

Illustrations : droits réservés

En 1 clic

  • Agenda
  • Newsletter
  • Questions fréquentes
  • Accès privé
    Identification de l'utilisateur
    Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier: 
    Accès réservé
  • Espace presse
  • Bibliothèque